Sainte-Barbe Départementale Actualité précédente


Nouveau système du traitement de l'alerte

Mercredi 22 juin 2011, 8 h 30, ambiance sereine mais pesante dans le nouveau CTA-CODIS : l’ordre de la migration du CTA-CODIS vers Artémis et Antarès, dans les nouveaux locaux, avec application du Règlement Opérationnel modifié est donné par le Colonel DEHEDIN, Directeur Départemental du SDIS de la Somme.

France Télécom procède au reroutage des 18 de l’ancien vers le nouveau CTA-CODIS. Opération délicate mais menée sans problème.

Le premier appel 18 tombe, il s’agit d’une régulation. Une minute plus tard un autre 18, le premier départ sous Artémis sera pour le CS Forceville. A midi, 89 appels 18 sont arrivés et 21 interventions crées.

Cette bascule est le fruit de 5 années de travail, de l’analyse du besoin au résultat final en passant par les étapes du projet bâtimentaire, technique, fonctionnel, formations, juridique et financier. C’est aussi l’aboutissement d’une somme de travail colossale mais passionnante, d’une préparation minutieuse, d’un investissement financier et humain.

Cette réussite technique résulte d’une synergie entre les composantes du SDIS, des SPP, SPV et PATS qui se sont investis pour la même cause opérationnelle.

Certains problèmes sont apparus, des décisions prises et des arbitrages faits mais aujourd’hui le nouveau système d’alerte et Antarès fonctionnent avec un respect quasi absolu de la date de mise en route initiale.

Désormais, Sigale et le réseau phonique analogique sont derrière nous. L’ancien CTA se vide, les locaux remis à disposition. Il y a 21 ans que le 18 sonnait entre ces murs. Une page se tourne.

L’avenir est devant nous, le lancement est fait. Durant la période de vérification de service régulier d’un an, des ajustements seront faits afin d’améliorer encore la réponse opérationnelle et la qualité de service du SDIS en prenant compte des évolutions.

Force est de constater que les forces rassemblées permettent l’aboutissement de grand projet.
Les Sapeurs-Pompiers de la Somme peuvent être fiers de ce succès collectif.